Vous avez envie de sauver l'Univers mais vous ne savez pas comment faire ? Et si vous en deveniez le Champion dans notre Tournoi à la Tour du Multivers ?
 

AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 «Titre original» - Ryan Miller (Vos gueules, j'ai pas trouvé mieux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Miller

avatar


Messages : 17
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20
Localisation : En train d'embêter Leet

Feuille de route
Type de Combat: Artofan
Rang:


MessageSujet: «Titre original» - Ryan Miller (Vos gueules, j'ai pas trouvé mieux)   Jeu 28 Mai - 21:44

Ryan Miller




★Nom : Miller
★Prénom : Ryan
★Age : 25 ans
★Sexe : Masculin
★Univers : Alvéâre
★Aime : Ceux qu'il considère comme sa famille.
★Déteste : Perdre son temps... Enfin, c'est ce qu'il veut vous faire croire...
★Style d'arme maîtrisé : Pas mal tout ce qui lui passe par la main.

Force
★★★★★★★
Rapidité
★★★★★★
Endurance
★★★★★★★
Réflexion
★★★
Courage
★★★★★★★
Imprudence
★★★★★★★★★★★★

Physique

Ryan est un homme de 25 ans, assez grand et musclé. Il a un corps bien bâti et bien proportionné qui pourrait faire complexer plus d'un garçon et faire tomber bien des filles à ses pieds. Toutes les heures qu'il a passées à s'entraîner ont décidément porté fruit. Étonnamment, ce n'est pas son corps de dieu grec qui attire le plus les regards, mais plutôt son visage aux traits fins encadré par ses cheveux bruns naturellement lisses. Ses yeux, couverts par quelques mèches brunes, sont d'un rouge flamboyant. Cette caractéristique est due à une mutation qui est apparue suite aux guerres nucléaires qui ont eut lieu dans le passé. Bref, ces yeux étranges complètent parfaitement son portrait, lui donnant un air chaleureux qui s'accorde bien avec son large sourire, lui donnant toujours l'air content. Ryan inspire souvent confiance dès le premier regard.


Caractère

Ryan est un homme de parole. On peut facilement lui faire confiance sans craindre qu'il ne nous trahisse. Il est honnête et fiable. Lorsqu'il entreprend un projet, il s'arrange toujours pour le mener à bien, il n'abandonne jamais. C'est à un tel point que l'on pourrait même le considérer comme une tête dure parfois... Non ! Souvent, en fait. Ryan fait preuve de beaucoup d'audace, il ne recule jamais devant une situation difficile. Au contraire, il surmonte les épreuves se dressant devant lui quitte à y laisser quelques plumes. Parfois il peut se montrer imprudent, mais il est solide et peut encaisser beaucoup.
Si Ryan est souvent de bonne humeur et très sociable, il peut aussi perdre patience et se mettre en colère. Dans ce cas, il vaut mieux se tenir loin de lui. Outre cela, le jeune homme a tendance à beaucoup s'attacher à ses amis et fait preuve d'une loyauté sans pareil. Ses amis, c'est aussi sa famille. Et personne ne touche à sa famille ou il pourrait bien faire un massacre.
De plus, Ryan a un petit côté séducteur lorsqu'il rencontre de jeunes et jolies demoiselles. Il n'est pas rare de le voir en bonne compagnie.


Histoire

Il faisait noir... Très noir. Je ne voyais rien, je n'entendais que le bourdonnement d'une machine, je pouvais sentir une odeur de renfermé... Mais qu'est-ce qui m'arrivait ? Je me redressai rapidement, comme  si je venais de sortir d'un quelconque cauchemar, ce qui devait être le cas puisque mon coeur battait la chamade. Mes bras furent tirés vers l'arrière. Je réalisai que des tubes y étaient plantés lorsque je les remuai. Probablement des intraveineuses que je ne mis pas longtemps à arracher de mes bras. Je saisis les draps dans lesquels j'étais étendu quelques secondes plus tôt et en entourai un autour de ma taille pour cacher ma nudité. Je cherchai à tâtons un moyen de sortir de là quand, tout à coup, ma main appuya sur quelque chose de froid, un peu comme du verre. Puis une vive lumière apparut devant moi. Mes yeux me brûlèrent instantanément et je dus les couvrir avec mon bras. Comment étais-je arrivé ici ? Tous mes souvenirs commençaient déjà à s'embrouiller, comme si tout ce que j'avais vécu pendant mes 25 ans d'existence n'était qu'un rêve. À ce moment là, je n'avais aucune idée que c'était vraiment le cas.

Tout avait commencé quelques semaines plus tôt, quand j'étais sorti dans un bar avec ma jeune soeur, Riley, qui venait tout juste d'avoir 18 ans. Faute d'avoir d'autres amies majeures qui puissent aller dans les bars, elle avait décidé de venir avec moi. C'était plutôt une bonne chose, en fait. Je pouvais avoir un oeil sur elle et intervenir si quelque chose arrivait. C'est ainsi que, à la fin de la soirée, nous étions sortis du bar après avoir un peu trop bu. Nous riions de chacune de nos blagues pourries et de nos tentatives de ne pas s'écraser au sol. Bref, tout allait pour le mieux jusqu'à ce que, au détour d'une rue, on entende des coups de feu. Quatre hommes sortirent d'une bâtisse, avec des armes. En nous voyant, l'un des hommes attrapa le bras de Riley et la tira violemment vers lui tandis que les autres me plaquèrent contre un mur. Évidemment, je savais me défendre, mais pas contre trois hommes armés ! Et surtout pas si j'avais bu ! Ainsi, je me fis tabasser sous le regard terrifié de ma soeur. Je l'entendais crier et supplier qu'on me laisse en vie. Mon coeur se serra quand je réalisai à quel point j'étais faible et incapable de défendre ma propre soeur. Mon sang. Dans un regain d'énergie, je tentai de m'emparer de l'arme de l'un de mes agresseurs. Très mauvaise idée. J'entendis une détonation suivie du cri de Riley. Un frisson de terreur parcouru ma colonne vertébrale. Pendant un instant, je crus que l'un des hommes avait tiré sur elle. Pourtant, elle était toujours debout, me regardant avec des larmes pleins les yeux. Une vive douleur dans mes côtes me fit alors réaliser que c'était moi qui était touché. Je tombai au sol, peinant à respirer. Un homme plaça le fusil sur ma tempe. Il allait me tuer... Sous les yeux de ma petite soeur... Je ne pouvais rien faire d'autre que d'attendre la mort, faute de pouvoir être en mesure de me défendre.

- Riley, dis-je péniblement. Ferme les yeux...

Je pouvais entendre ses sanglots qui me déchiraient le coeur. Ce n'était définitivement pas la mort que je m'étais imaginée. Il y eut un moment de silence où tout le monde retint son souffle, attendant le coup fatal. Soudainement, les sirènes de police se firent entendre. La panique s'empara des quatre hommes qui, sans tarder, prirent la fuite avec Riley me laissant pour mort dans la rue. Lorsque je repris conscience, j'étais dans un hôpital. Mes parents étaient à côté de moi et semblaient à la fois soulagés et inquiets. Je compris alors que Riley n'avait pas été retrouvée. Les criminels non plus, d'ailleurs. Une chasse à l'homme avait été déclenchée et j'étais bien décidé à y participer.

Le soir même où j'eus mon congé de l'hôpital, je m'aventurai dans un édifice du gouvernement. Celui où toutes les informations sur les habitants de la ville étaient contenues. Je cherchai les noms des hommes qui nous avaient attaqués. Parmi ces noms, il y avait un criminel déjà bien connu de la police, Kyle Moore. Je réussis à trouver là où lui et ses complices habitaient. M'armant d'un fusil, je ne tardai pas à y aller. Seulement, lorsque j'arrivai sur les lieux ils avaient déjà disparu.

Quelques jours plus tard, la police arriva à ma porte et m'arrêta devant mes pauvres parents qui étaient impuissants face aux autorités. Je fus amené devant un juge qui me condamna à l'exil pour avoir infiltré une propriété du gouvernement sans autorisation et avoir piraté des données confidentielles. Tout se passa trop vite. Je fus jeté à l'extérieur du dôme, condamné à errer seul dans le désert de glace qui l'entourait. Peu de gens avaient subi le même sort que moi. La plupart étaient probablement déjà morts à l'heure qu'il était. Je savais que je ne croiserais personne là où j'étais. Ainsi, il ne me restait plus qu'à me morfondre, regrettant de ne pas avoir pu retrouver ma soeur. Je me demandais quelles atrocités elle avait pu subir pendant les deux ou trois dernières semaines. Je regardai le dôme derrière moi avec regret. Maintenant, il ne me restait plus qu'à marcher loin de cet endroit en essayant de tout oublier. Chose difficile à faire... Au bout de quelques temps, peut-être des jours ou des semaines, je ne savais plus, J'étais devenu insensible au froid. Je marchais jour et nuit dans la neige en me demandant si un jour je trouverais autre chose que du blanc. Pendant mon sommeil, je faisais des cauchemars où je revoyais la scène où Riley se faisait kidnapper. Ce qui est intéressant quand on est pris dans un cauchemar, c'est qu'on ne peut en sortir avant d'en avoir vécu le pire moment. C'est là qu'on se réveille, paralysé par la peur.

Perdu dans mes pensées, je remarquai alors une forme sombre au loin. Je m'en approchai tranquillement. Je n'étais pas pressé, après tout. En fait, plus je m'en approchais, plus j'avais l'impression que je devais fuir, mais ma curiosité m'en empêchait. J'aurais dû fuir... J'arrivai à la hauteur de ce que je pouvais maintenant identifier comme étant une jeune femme qui gémissait péniblement. Autour d'elle, une véritable marre de sang semblait s'agrandir à chaque secondes. Je m'agenouillai près de la malheureuse qui était en train de mourir et la retournai pour voir son visage.

- RILEY !

Je clignai alors des yeux et en une fraction de seconde, tout était devenu noir autour de moi. J'étais couché dans cette étrange pièce noire... Quelles foutaises... J'ouvris lentement les yeux. Ces derniers semblaient s'être habitués à la lumière intense de l'extérieur. Je découvris alors des tas de petites maison blanches toutes installées en rangées. Je venais moi-même de sortir de l'une de ces maisons tout juste assez grandes pour une personne. Au loin, je voyais une grande bâtisse blanche. Elle dépassait toutes les autres maisons. Je m'y rendis instinctivement, essayant d'analyser ce qui m'arrivait. À l'intérieur de la bâtisse, il y avait des tonnes d'écrans d'ordinateur où l'on voyait des graphiques et des vidéos de surveillance s'afficher. Sur toutes les vidéos, on pouvait constater que personne de se promenait entre les maisons. Il n'y avait aucun signe de vie. Les graphiques alternaient aux quelques secondes, affichant des pourcentages de minéraux, de vitamines et d'oxygène en plus de ce qui me semblait être des battements de coeur. Tout en haut, on pouvait lire un nom. Lily Cooper. Mon regard se porta sur un écran qui clignotait. Le nom s'affichait en rouge au-dessus des graphiques qui ne montraient plus les analyses du corps de la personne, ni ses battements de coeur... Ryan Miller. On pouvait lire dans le bas de l'écran « Contact perdu ».

Je pris alors l'initiative de fouiller l'ordinateur. Il ne me fallu pas beaucoup de temps avant de trouver un dossier nommé « Programme de réalité virtuelle - Cellae ». Je compris alors à quoi servaient les graphiques et tous les tubes qui étaient reliés à moi lorsque je m'étais réveillé. J'avais passé 25 ans de ma vie dans une réalité virtuelle alors qu'en fait j'étais allongé dans un lit à dormir ! Les graphiques montraient ma condition physique donc les machines devaient surement servir à s'occuper de mon corps pour ne pas que je meure ou que mes muscles s'atrophient... Mais qu'est-ce que c'était que cette connerie ?! Pourquoi voudrait-on garder des milliards d'habitants dans le sommeil ? C'était tout simplement inutile !

La colère m'envahit peu à peu alors que je réalisais l'étendue de la situation. Je savais ce que je devais faire à présent. Je me précipitai au sous-sol du bâtiment avec la ferme intention de trouver le panneau d'électricité. Une fois que je le trouvai, je ne me cassai pas vraiment la tête à savoir comment le faire disjoncter. Je pris des outils dans une boîte qui se trouvait non loin de là, ouvris le panneau et commençai à y lancer les outils. Non ! Je n'étais pas assez stupide pour varger dedans et me faire électrocuter. Il y avait quand même quelques limites à mon imprudence ! Au moins, mon plan eut l'effet escompté. La lumière s'éteignit d'un coup, me laissant dans le noir total. Je retrouvai mon chemin à tâtons, risquant de me péter la gueule et de perdre ma couverture à plusieurs reprises. Je sortis à l'extérieur, me demandant si la panne d'électricité ne s'était arrêtée qu'à la bâtisse dans laquelle je me trouvais. Je fus rassuré en voyant les portes des maisons s'ouvrir une à une, recrachant quelques humains groggys qui venaient de s'éveiller de la réalité virtuelle. Je cherchai Riley du regard, mais je ne la vis pas. Tout à coup, une vive lumière m'aveugla, je tentai de regarder vers le ciel pour voir ce qui pouvait bien arriver, mais la lumière était beaucoup trop intense et je dus fermer les yeux immédiatement. La température se mit à monter si rapidement que je pensais que j'allais prendre en feu à n'importe quel moment. J'entendais les cris des gens terrifiés autour de moi. Puis d'un instant à l'autre, j'entendis une voix dans ma tête.

« La connexion entre les univers est établie. »


Ton pseudo : GoldenScale
Ton âge : 18 ans
Expérience RP : 1 an
Tu nous as connu comment ? À cause d'un Lulu sauvage
Ton avatar : Shin - Amnesia
Saint code du règlement : Validé par Leet le Jaguar
Un mot à rajouter ? Mammouth.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leet Saddler

avatar


Messages : 42
Date d'inscription : 29/12/2014
Localisation : Partout et nul part

Feuille de route
Type de Combat: Technophile
Rang:


MessageSujet: Re: «Titre original» - Ryan Miller (Vos gueules, j'ai pas trouvé mieux)   Ven 29 Mai - 0:44

Validé René!

Tu connais la suite. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
«Titre original» - Ryan Miller (Vos gueules, j'ai pas trouvé mieux)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ryan Miller pointé du doigt par Ruff
» 1- Marissa Miller VS Maryse Ouellet
» Bryan Ryan
» 05. Petit échauffement | Edena P. Miller
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiversia :: Personnage et Gestion :: Fiche de Personnage et Prédéfinis :: Fiches Terminées-