Vous avez envie de sauver l'Univers mais vous ne savez pas comment faire ? Et si vous en deveniez le Champion dans notre Tournoi à la Tour du Multivers ?
 

AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Perrault

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2015


MessageSujet: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   Lun 26 Oct - 14:59

Okay, j'avais encore plus de clope après ma rencontre avec le nain cyclope. Faut croire que les cancerettes disparaissait plus vite en ma présence qu'une paquet de bonbon dans un internat de lycéen. Bref, vous l'aurez compris, j'étais encore à court de truc à fumer, et comme je détestais ne pas avoir de quoi m'empoisonner les poumons, j'étais repartie à la surface m'acheter de quoi me ruiner la santé.

Je marchais donc sous la lumière du jour, puisqu'il était au alentour de midi. Ma démarche était celle d'un homme qui n'avait plus de cigarette, et qui en avait cruellement besoin. Un pas rapide, décidé, pressé, comme celui des Parisiens qui allaient au travail. D'ailleurs, je tirais la même gueule qu'eux, c'est pour dire ! J'avais une putain d'envie de m'en griller une, et ce n'était pas tout les conseils de santé du monde qui allaient m'en empêcher.

Bon, me voici donc au marché, noir de monde comme à son habitude. Je voyais le teint blanc et la houppette des Elsens, ainsi que des vêtements colorés de Champions. Bon. Il allait falloir que je traverse cette masse d'individus, que je trouve l'étal qui vendait des cancers de poche, que je négocie le prix d'une cartouche de clope et que je rentre chez moi boire une bière. Cette journée allait être pénible. Il y avait peut-être cent ou deux cent âmes dans mon passage, massé dans la rue, tel des insectes qui couraient autour d'une ruche. C'est dans ces moments là que je regrettais d'avoir un corps physique. A une autre époque, j'aurais pu flotter au dessus des gens et des choses, comme tout bon Narrateur. Mais en même temps, à cet époque, je n'aurais pas pu choisir de fumer des bières.
Mais je digresse.
Graisse.
(Cette blague me fait toujours autant rire.)

Donc, je pris une grande inspiration et commença à passer à travers la foule. Je jouais des coudes, passant être les gens ronchons et les Elsens timide, et finit par arriver devant un étalage qui vendait mes précieux poisons à poumons. Du coup, je fis une grande enjambée, pour atteindre plus vite mon but, et… J' heurtai une personne qui s'était jeté devant moi. Ou peut-être étais-ce moi qui m'étais jeté devant elle ? Peu importe. Le résultat était qu'elle était par terre, et moi non.

Ça m'avait stoppé dans mon élan, du coup, j'étais bêtement stoppé en plein milieu de la rue pendant que la personne en face de moi était le cul par terre. Bon. Cette personne avait de la poitrine, déjà, du coup, j'en déduisis avec mon esprit attentif de Narrateur que c'était une femme. Bah, homme ou femme, peu importe, personne ne se mets entre moi et mes précieuses cigarettes. Du coup, je ne fis rien pour l'aider à se relever, ou m'enquérir de son état. Elle aurait pu avoir une jambe cassé que ça m'aurait fait le même effet. Je me précipitais plutôt devant le marchand, qui était un homme étrange, portant un pull blanc avec un cœur et un masque de grenouille. Devant lui s'étalait des paquets de cigarettes, de l'herbe, des couteaux et des breloques. Ni une ni deux, je lui tendis mes crédits – je vous ai  déjà dit que ça ressemblait furieusement à des billets de monopoly – en lui demandant des cigarettes.

« Bien sur, mais quel marque, monsieur le Narrateur ?
- Des Malbo', c'est fort, c'est efficace.
- Vous allez vous ruiner la santé, mon bon… Mais comme vous voulez.  Par contre, il y a une fille derrière vous qui à l'air de mauvaise humeur.. .Vous devriez faire attention. »

Oh merde, la personne que j'ai bousculé est dans on dos. Donc, je me retourne avec un sourire et la regarde droit dans les yeux, en essayant de mesurer ses intentions. Allait-elle me frapper ? Ou m'insulter ? J'en avais foutrement aucune idée, mais en attendant, elle me regardait, inamicale, droit dans les yeux. Glups. Je peux pas fumer une cigarette avant qu'on se batte ?


Dernière édition par Jacob Perrault le Dim 22 Nov - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda De Vondervil

avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 20
Localisation : pannes


MessageSujet: Re: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   Lun 26 Oct - 20:58

J'ai réussi à rejoindre un endroit noir de monde mais c'est étrange ils sont pratiquement tous vêtus de la même manière et semblent tous avoir la même tête. En tout cas il y a des marchants, je pense que j'ai du rejoindre le marché. Je pris mon courage a deux mains et sauta dans la foule. J'étais bousculée de toute part. A l'intérieure ils avaient encore plus l'impression d'être tous pareil. J'étais ballottée à droite à gauche quand j’aperçus au loin un linge de couleur. Pour tous s'habiller en blanc ils devaient être fou mais va falloir que je fasse pareil. J'en avais marre d'être étouffée, je commençais à me débattre pour sortir. Au bout de quelque minute j'avais pris le truc, tout se jouais dans les coudes. C'est un peu comme avancer dans la boue mais debout et sans boue. C'est plutôt marrant. J'avançais, je me noyais dans la foule à la recherche d'un magasin de vêtement pour me changer même si les locaux ne semblaient pas me marginaliser. J'avançais dans la ville. Qu'est ce qu'elle me paraissait grande. C'est peut être parce que c'est l'inconnu mais elle me faisait le même effet que quand je suis arrivée sur Méride la première fois.

C'est étrange quand même ça fait à peine quelques heures que je suis arrivée dans ce monde inconnu et c'est comme si je réalisais pas. Aucune peur, aucune hésitation rien. Ah c'est peut être ça la grande aventure. Comme disait ma mère : « la vie est une grande aventure le tout est de savoir ce qu'on veux comme histoire ». Les histoire pépère c'est pas trop mon truc donc je sens que sa va me plaire. Foncez dans l'inconnu vivre au jours le jours. Mais il va quand même falloir que je trouve un endroit ou dormir même si je ne sais pas quel langue il parle. Et puis, dans cette foule se seras compliqué de demander son chemin même si je ne sais pas ou je vais.

Je continuais à avancer tout en rêvassant quand un grand abruti me bouscula. J'avais la tête ailleurs donc je me suis laisser tombé mais il ne c'est même pas arrêter au moins pour s'excuser. Et c'est quoi cette démarche et ses habits peut être qui n'êtes pas d'ici non plus. Je décidai de le suivre. Il s'arrêta devant un magasin étrange et demanda un paquet de cigarette. Il parle la même langue que moi c'est une chance je pourrais me servir de cette idiot pour savoir ou je suis. Le vendeur, tout aussi bizarre que son magasin, le prévenu que j'étais derrière lui. Il se retourna avec un sourire stupide marqué sur sa face. J'avais qu'une envie le frapper mais je ne sais pas ou je suis je sais pas qui il es et ce n'était pas le moment de ce faire remarquer alors que tout c'était passé si bien. Et en plus il est ma seule source d'information pour l'instant et semble prêt à ce battre. C'est peut être mauvais signe... Je repensa à la voix dans ma tête et me souvenu de son histoire de tournois. C'est sûrement  lui aussi un participant de ce ''tournois'' . Il faudra qu'il m'explique tout ça.

J’entamai la conversation:"Comment peux-tu bousculer une dame et même pas prêter attention à elle? On t'a mal élevé? La politesse tu la mangé? Peut-être que par bonheur que tu n'ai jamais reçu d'éducation et ça expliquerai tout. Mais mon petit doigt me dis qu'avec ta dégaine c'est pas vraiment le cas. Je me trompe?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Perrault

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2015


MessageSujet: Re: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   Sam 14 Nov - 20:31

B.O.R.D.E.L. Bordel, bordel, bordel. Il fallait que la fille que j'avais bousculé comme un sac soit une sorte de truc impulsif et agaçant. Sérieux… J'entendais un petit rire dans mon dos, sans doute celui du vendeur. Tss. Une mauvaise journée continuait… J'avais envie d'ignorer la demoiselle, qui commença un speech bien trop agaçant à mon goût. Du coup, à partir de la quatrième syllable, je décrochais, les yeux dans le vague.

Faut dire, c'est pas ma faute. C'est celle de mon cerveau, et de ce corps. Avant, quand j'étais le Narrateur, je pouvais zapper ce genre de chose, comme le joueur de jeu vidéo peut zapper les cinématiques agaçantes, ou le consommateur juvénile de vidéo pornographique peut zapper les parties dialogués pour arriver au cœur du sujet. Maintenant, je devais me farcir les interminables dialogues de ce genre de personne, sans rien pouvoir faire à part laisser mon regard vagabonder dans la foule, détaillant la tenue simple de ces chers Elsens, et…

Oh, elle avait fini son speech depuis environ douze secondes et attendait sans doute une réponse de ma part, au vu de sa tête. C'est idiot, parce que je n'avais rien écouté et donc, je n'avais aucune réponse. Du coup, je concentra mon regard sur le visage de la fille…. Et pris une grande inspiration, avant de lui dire avec un calme digne de celui des moines tibétains.

« Pardon, mais je n'ai absolument rien écouté. Tu disais ? »

Bon, la fille en face avait changé de couleur, passant de sa teinte naturelle à un blanc pâle, puis à un rouge de colère. J'avais peut-être effleurer un point sensible. Peut-être, dis-je bien, puisqu'en vérité, je ne comprenais pas très bien ce genre de chose. Toujours est-il que je me désintéressa de la jeune fille pour me retourner face au vendeur de cigarette masqué. Il riait sous son masque, je le sentais. Mais cela ne m’empêcha pas de sortir mes crédits de la poche, pour lui les tendre en réclamant mes précieuses cigarettes. Mais, la fille agaçante de derrière allait-elle me laisser faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miranda De Vondervil

avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 20
Localisation : pannes


MessageSujet: Re: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   Sam 14 Nov - 22:39

"Ne pas le frapper", c'est la seule phrase que j'avais en tête. Il a fallut que le premier péquenaud que je rencontre soit un goujat de la pire espèce. Il m'a même pas écoutée et en plus il m'ignore totalement. Pourquoi je peux pas le frapper déjà?
"Pense aux informations qu'il peut avoir, elles sont peut être vitale. e A... Cher imbécile heureux aurait tu au moins la décence de NE PAS ME TOURNER LE DOS!Calme! On es où? C'est une coutume ici d'ignorer les personnes qu'on bouscule! L'amabilité, la courtoisie, la galanterie c'est des mots que tu comprends pas, que tu assimile pas? Explique moi? Je veux comprendre comment en si peu de temps tu peut être si détestable?"
Il semble payer le vendeur, on va passer outre et continuer à poser des questions. Il veut m'ignorer? On va faire en sort que ce soit pas possible. Il a tout les tics d'un fumeur en manque on fauche son paquet et il sera bien obliger de m'écouté.
Le vendeur posa le paquet sur le comptoir et aussitôt je le lui subtilisa devant ses yeux ébahis. Maintenant il sera bien obliger de m'écouter.
"Alors on sent une petite envie de fumer qui monte. Oh c'est dommage c'est moi qui est le paquet et tu le voudrais hein? Mais dis toi que c'est pas plus mal un peu de poison en moins sa te feras pas de mal c'est promis"
De tout façon, je lui laissais pas le choix. J'agitais le paquet qu'il tente désespérément d'attraper devant ses yeux. Il s'arrêta d'un coup j'arrivais pas à lire sur son visage si il était blasé ou exaspéré. C'est pile le bon moment pour lui poser mes questions.
"Tu réponds à mes questions et je te rends ton paquet de mort aux rats et je te laisse tranquille. C'est pas une mauvaise affaire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Perrault

avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2015


MessageSujet: Re: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   Dim 22 Nov - 13:17

« Cher imbécile heureux aurait tu au moins la décence de NE PAS ME TOURNER LE DOS!Calme! On es où? C'est une coutume ici d'ignorer les personnes qu'on bouscule! L'amabilité, la courtoisie, la galanterie c'est des mots que tu comprends pas, que tu assimile pas? Explique moi? Je veux comprendre comment en si peu de temps tu peut être si détestable?" »

Bon dieu, elle avait un débit de parole vraiment rapide, en fait ! Peut-être même plus rapide que mon débit de pensée. Dommage que ce soit aussi prodigieusement inintéressant. Du coup, je tendis ma monnaie au vendeur, qui encaissa avec un sourire, en prélevant plus de billet de prévu sur mon pactole. Du coup, cela me donnait un prétexte pour engager la conversation et éviter de converser avec la jeune fille derrière moi.

« Les prix ont augmentés récemment, non ? Il me semblait pas que cela coûtait autant de biffeton pour avoir un paquet.
- Effectivement, le prix du tabac ayant augmenté là ou je m'approvisionne, cela se répercute sur mes prix », déclara-t-il en me tendant mon précieux paquet de cigarette.

Précieux paquet qui me fut voler par la fille derrière moi, sans doute dans le but d'attirer mon attention. Damn. On se serait cru dans une série mal scénarisé. La suite, c'était quoi ? Que je me rapproche d'elle pour récupérer mon paquet, qu'elle me fasse « écoute moi, Jac', en fait j'ai des trucs à te dire », que j'écoute ce qu'elle ait à me dire, qu'elle me déclare son amour inconditionnelle, que j'avance vers elle pour récupérer mon paquet, trébuche, m'étale sur elle, qu'on se regarde dans les yeux, qu'on s'embrasse avec un feu d'artifice et que ma main s’égare sous ses vêtements ? Damn it. Très peu pour moi. Je n'avais pas envie de devenir l'équivalent d'un personnage de série B.

"Alors on sent une petite envie de fumer qui monte. Oh c'est dommage c'est moi qui est le paquet et tu le voudrais hein? Mais dis toi que c'est pas plus mal ! Un peu de poison en moins, ça te feras pas de mal, c'est promis."

Oui, j'avais envie de fumer, et non, ça ne me ferait pas moins de mal. C'est mon droit le plus légitime, de m'intoxiquer avec mes cancérettes, alors hein ! Qu'elle me rendent mon paquet, d'abord. Et non, je n'irais pas le chercher. Elle agita mon paquet de malbo' en espérant que je réagisse comme les chats et que je tente de l'attraper, mais ça ne pris pas. D'ailleurs, tout ce que son geste engendra, c'est mon regard blasé droit dans sa direction, un silence gêné et un fou rire de la part du vendeur masqué. Seriously, après ça, c'est quoi ton plan, M'zelle ?

« Tu réponds à mes questions, je te rends ton paquet de mort aux rats et je te laisse tranquille. C'est pas une mauvaise affaire ? »

Si, en fait, c'était une très mauvaise affaire. Mais elle m'avait agacé, avec ces conneries, du coup, je décidait de rentrer dans son jeu, pour la troller allègrement, comme on doit le faire quand on est un Narrateur correct. Je pris une voix sanglotante, comme un acteur de série française qui surjoue dans un film dramatique, et je lui donna la réplique :

« Oh non, ne fais pas ça, je vais être triste après ! Si je n'ai pas mes cigarettes, .je vais être très très triste, et je vais même pleurer. Ça serait vraiment, vraiment très méchant. »

Si avec ça, elle n'avait pas compris que je me tapais une barre à ses dépends, c'est qu'il allait falloir songer à remplacer l'éponge qui lui servait de cerveau. Bon, par contre, j’arrête avec mes conneries et je repris une voix à peu près neutre et blasé :

« Écoute, sérieusement, j'ai passé l'âge de ces gamineries. Ça me ferait carrément chier de devoir me repayer un deuxième paquet de clope, mais si tu veux pas me rendre le mien, c'est ce que je ferais. C'est pas l'oseille qui me manque, s'tu vois ce que je veux dire. »

Mon bras parti comme un ninja, près à attraper le paquet de cigarette que la fille tenait, mais elle avait anticiper et recula sa main juste au moment où j'effleurais mon distributeur de bonheur en barre. 'Chier. 'Chier 'chier 'chier putain. J'avais pas envie de lui donner raison, mais mon geste m'avait trahi : je VOULAIS mon paquet de clope. Du coup, j’eus pendant environ une demi seconde un air dégoûté, avant de redevenir neutre. Après tout, elle n'était qu'une championne parmi tant d'autre… Du coup, je me tournai à nouveau vers le marchand, et lui demanda de me remettre un paquet de clope en grommelant.

« Cher Narrateur, je crains de ne pas pouvoir répondre à votre demande : il est en effet beaucoup plus plaisant pour moi de vous voir affronter Mademoiselle De Vondervil ici présente, plutôt que de vous donner si facilement un deuxième paquet de cigarette. Voyez-vous, j'ai beau être un marchand, j'adore voir des individus qui s'affronte pour un enjeu quelconque. »


… Même le marchand se mettait à me casser les pieds. Bon. Il allait falloir qu'on entre dans un affrontement pour un paquet de cigarette ? C'était parfaitement débile et puérile, et donc totalement adapté à la situation. Vraiment… 'Fait chier. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: " Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
" Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer." [Pv Mi-chan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « T'ai obligé de faire ça à chaque fois ? » - Simba&Hye
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» 01h23 - [validée]
» Philippinne - J'ai peur d'être heureuse parce qu'à chaque fois que je le suis quelque chose se passe mal.
» « Regarde ça, regarde ça ! Chaque fois que j'déprime ça m'déplume !! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiversia :: Zone de rp :: Quartier de la Viande :: Marché Couvert-